Impact du blocage du cdH sur les dossiers défendus par le Ministre Lacroix

1)     La suppression de la redevance télévision pour tous les wallons

Compte tenu du caractère obsolète de cette taxe et de son caractère purement injuste socialement puisqu’elle est forfaitaire, la supprimer est une volonté réelle du Ministre Christophe Lacroix et un combat qu’il mène depuis le début de son mandat de Ministre. « Je n’ai jamais promis que j’y arriverais, mais par contre j’ai toujours dit que je ferais tout mon possible pour y arriver. J’ai travaillé avec mes équipes depuis plus d’un an pour produire une réforme fiscale intelligente et sérieuse et dont l’objectif premier est de rétablir un juste équilibre fiscal entre les wallons, en fonction des capacités contributives de chacune et chacun », précise le Ministre Christophe Lacroix.

Le blocage du cdH sur la suppression de la redevance télévision, pourtant réclamée par l’ensemble des concitoyens, représente une perte de 100 euros par an pour plus de 1.000.000 ménages et plus de 20.000 petites et moyennes entreprises.

 

2)     L’exemption des droits de donation et des droits de succession pour travaux de rénovation énergétique

Le dossier présenté par le Ministre Christophe Lacroix visait à faciliter la transmission en ligne directe, par décès ou entre vifs, de l’immeuble familial et cela au travers d’un allègement des charges fiscales survenant à l’occasion de certaines transmissions immobilières lorsque le donataire ou l’héritier s’engage à accomplir des travaux de rénovation énergétique dans l’immeuble familial.

Le blocage du cdH représente une perte de plus de 5.000 euros lors d’une succession ou d’une donation pour près de 1.200 ménages wallons. Le blocage de cette mesure, qui allait permettre de stimuler l’emploi au sein du secteur de la construction, représente également une perte de 6.500.000 euros pour les entreprises actives dans les secteurs de la rénovation énergétique.

 

3)     L’aménagement de fin de carrière pour les métiers pénibles au sein de l’administration wallonne

Le cdH bloque ce dossier alors que le Gouvernement a pris un engagement dans la convention sectorielle 2013-2016 signée le 16 septembre 2016. La convention sectorielle concrétisait notamment la réduction du temps de travail pour les agents de 60 ans et plus qui exercent un métier pénible dans les niveaux C et D de l’administration wallonne. Cette mesure d’aménagement de fin de carrière est prioritaire pour les organisations syndicales et avait fait l’objet de nombreuses concertations qui avaient découlé sur un triple accord syndical !

Le blocage du cdH remet en cause aujourd’hui la concrétisation de cet accord tant attendu et jette un flou sur l’avenir des personnes exerçant un métier pénible et concernées par cet aménagement de fin de carrière !


4)     Des aides fondamentales en matière d’énergie

Le Ministre Christophe Lacroix proposait au Gouvernement l’octroi de subventions aux ménages à revenu modeste pour l’utilisation rationnelle et efficiente de l’énergie.

Le blocage du cdH implique donc que ces ménages en situation de précarité énergétique ne pourront pas réaliser des travaux dans leur logement ou devront financer une part plus importante des travaux, ce qui peut simplement les empêcher de les réaliser, faute de moyens. On parle de travaux de première nécessité comme le remplacement du chauffage unique de la maison (poêle) ou d’un châssis cassé.

Le Ministre Christophe Lacroix souhaitait également concrétiser le mécanisme de financement permettant l’entretien et l’amélioration de l’efficacité énergétique des installations d’éclairage public communal. Le mécanisme envisagé n’impactait pas la facture des ménages et permettait de remplacer, en 10 ans, l’ensemble des luminaires des communes.

À cause du blocage du cdH, les communes ne pourront pas rénover leur parc d’éclairage public communal par du LED. Ce programme de remplacement permettait une économie d’énergie de l’ordre de 80% et, par conséquent, une économie financière non négligeable pour les communes, de l’ordre de 65 à 70% sur leur facture énergétique.

 

 

Plus d’infos ?

Charlotte Quevedo – Attachée de presse
charlotte.quevedo@gov.wallonie.be – +32 498/66 66 10