Le GW répond à l’appel du non-marchand tout en respectant son objectif initial

Ce jeudi 12 mai, le Gouvernement wallon entamait son ajustement budgétaire pour l’exercice 2017 avec un déficit de 331,5 millions €, soit un écart de 31,5 millions € par rapport à l’objectif qu’il s’était fixé lors de l’élaboration du budget initial 2017.

Les ajustements techniques opérés par le Gouvernement wallon visent à respecter l’objectif initial et l’engagement pris par la Wallonie dans le cadre du Pacte de Stabilité (-300 millions €).

Ce déficit s’explique principalement par l’évolution des paramètres macro-économiques (saut d’index, inflation). L’adaptation des dépenses, compte tenu de l’évolution des paramètres macro-économiques, engendre effectivement une variation de 56 millions €. Parmi elles, l’indexation du fonds des communes, des allocations familiales, des titres-services, des salaires de la fonction publique et des dotations pour les organismes d’intérêt public.

Les recettes quant à elles sont essentiellement impactées par une diminution des impôts régionaux pour lesquels l’administration fiscale fédérale assure toujours le contrôle et la perception. Les bons résultats  de l’administration fiscale wallonne permettent quant à eux d’atténuer cette baisse.

La Wallonie bénéficie par ailleurs de bons résultats au niveau de ses entreprises d’intérêt public. La gestion active de la dette permet d’autre part une baisse significative des charges financières (30 millions €). Ces résultats permettent de compenser l’impact négatif de l’inflation.

Parmi les demandes complémentaires sollicitées par les différents ministres, le Gouvernement wallon a fait le choix de réduire le délai de paiement de ses factures de manière à soutenir les entreprises et singulièrement les PME.

Le Conseil des Ministres a par ailleurs décidé de dégager 10 millions € en 2018, 20 millions € en 2019 et 30 millions € en 2020 – qui deviendront récurrents les années suivantes – en faveur des travailleurs du secteur non-marchand (privé et public : hôpitaux, maisons de repos, institutions d’hébergement de personnes handicapées, aides et soins à domicile, entreprises de travail adapté…). Le Gouvernement sollicitera dans les prochaines semaines les interlocuteurs du secteur non-marchand pour qu’ils lui proposent les affectations de ces enveloppes. 

Le Gouvernement wallon a terminé ses travaux d’ajustement budgétaire ce vendredi peu avant minuit.

Plus d’infos ?

Charlotte Quevedo – Attachée de presse
charlotte.quevedo@gov.wallonie.be – +32 498/66 66 10