Triple accord syndical sur la convention sectorielle 2013-2016

Le Comité de secteur XVI, composé des trois organisations syndicales représentatives et présidé par le Ministre de la fonction publique Christophe Lacroix, s’est réuni ce vendredi à Namur. Point d’orgue de l’ordre du jour, la signature de la Convention sectorielle 2013-2016 marquée par une mesure forte pour les agents des administrations concernées : la réduction du temps de travail.

 

Approuvée et signée aujourd’hui par les trois organisations syndicales CGSP, CSC et SLFP cette convention se caractérise par plusieurs mesures fortement axées sur le bien-être des travailleurs. Fruit de nombreuses négociations au sein du gouvernement wallon, cette convention contient tant un volet qualitatif qu’un volet quantitatif. Citons notamment la suppression du rang D4, la réduction du temps de travail avec embauche compensatoire, le plan de prévention et de lutte contre l’absentéisme, la mise en œuvre du plan bien-être ou encore l’élargissement du télétravail.

 

« À l’heure où le gouvernement fédéral allonge les carrières et où la pénibilité de certains métiers est remise en cause, le Gouvernement wallon et moi-même avons souhaité nous montrer particulièrement attentifs à la fin de carrière des agents de l’administration wallonne, et a fortiori ceux qui exercent des métiers pénibles, considérablement rudes en fin de carrière », souligne le Ministre Christophe Lacroix. Au travers de cette nouvelle convention sectorielle, tant les agents travaillant à temps plein qu’à temps partiel, âgés de 60 ans et plus pourront bénéficier d’une réduction du temps de travail d’un jour par semaine, sans perte de salaire et avec un maintien des droits à la pension. 

Cette mesure, en plus de redynamiser les travailleurs en poste, est créatrice d’emplois. Une embauche compensatoire à 95% est en effet prévue dans le système. 99 emplois seront donc créés d’ici l’horizon 2019 ! 

 

Au-delà d’améliorer le bien-être des agents concernés, cette mesure permet de lutter efficacement contre l’absentéisme au travail, dont le taux est particulièrement élevé pour cette catégorie d’agents. C’est pourquoi, la convention prévoit également l’élaboration d’un large plan de prévention et de lutte contre l’absentéisme lié à l’âge. Ce plan d’action multi dimensionnel comprendra des mesures de prévention et de contrôle dès l’âge de 45 ans, à savoir notamment des formations pour le personnel d’encadrement, une optimalisation de la politique de contrôle et des mesures d’accompagnement pour les travailleurs reprenant le travail après une maladie de longue durée.

 

Autre mesure quantitative, la suppression du rang D4, permet de relever le plancher des rémunérations des plus bas salaires de l’administration wallonne. Cette mesure concerne 1320 agents qui verront un impact positif immédiat sur leur salaire net. 

 

Les travaux relatifs à l’exécution de la convention débuteront dès la signature de celle-ci et devraient montrer leurs effets durant le trimestre à venir.

 

Plus d’infos ?

Charlotte Quevedo – Attachée de presse
charlotte.quevedo@gov.wallonie.be - +32 498/66 66 10

Image: